ADE, c’est trois savoir-faire :

A pour Argenture

L’argenture, c’est la transformation d’un verre en miroir.

Cette transformation consiste à déposer du tain à l’arrière du verre. Une opération délicate et un savoir-faire rare (seules 3 entreprises le font en France) mais indispensable à la réalisation d’un vrai miroir sérigraphié.

Cela pour 2 raisons :

  • On ne peut pas imprimer sur la face avant d’un miroir (le visuel se reflèterait et créerait un effet double inesthétique), il faut donc pouvoir sérigraphier le visuel entre le tain et le verre, ce qui est impossible en s’approvisionnant directement en miroirs.
  • Le visuel sérigraphié entre le verre et le tain est visible à travers le verre, ce qui lui donne un caractère magique : l’image est vue par transparence et donne l’impression de sortir du verre.

Comment ça marche ?

  1. On argente tout d’abord le verre, découpé au format du miroir.
  2. On va ensuite protéger l’argenture au verso du miroir en sérigraphiant une encre de protection. Mais on ne protège pas toute la surface du miroir : on laisse non protégée la partie du miroir sur laquelle on imprimera le motif.
  3. On va ensuite déposer un produit qui enlève l’argenture. La partie protégée ne sera pas touchée, la partie non protégée sera de nouveau un verre transparent.
  4. On pourra enfin imprimer le visuel sur le dos du verre, dans l’espace resté transparent.
1. Verre argenté 2. Verre protégé 3. Verre désargenté 4. Verre imprimé

D pour Décoration

La décoration chez ADE, c’est l’impression de supports. On utilisera selon le volume à produire, le rendu souhaité (…) différentes techniques.

La sérigraphie

La sérigraphie est une technique d’imprimerie, qui consiste à imprimer un motif couleur après couleur.

Comment ça marche ?

  1. On décompose le fichier à imprimer en plusieurs fichiers : 1 pour chaque couleur à imprimer (en ton direct ou dans les 4 couleurs primaires pour une quadrichromie). Ces fichiers sont imprimés sous forme de films sérigraphiques, au format du visuel à imprimer.
  2. A l’aide de ces films, on va créer les écrans de sérigraphie qui seront utilisés pour l’impression (toujours 1 par couleur) :
    • On enduit le tissu de l’écran d’une solution photosensible (qui durcit et donc bouche les mailles du tissu lorsqu’il est exposé à la lumière).
    • On pose le film de sérigraphie sur l’écran, qu’on expose à une lumière UV. Le film laisse passer ou bloque la lumière, permettant de délimiter les zones de l’écran où la solution photosensible devra durcir ou non.
    • On rince l’écran à l’eau pour enlever la solution non durcie.
    • L’écran est prêt pour l’impression !
  3. On vient ensuite fixer l’écran dans la machine de sérigraphie. On dépose l’encre de la première couleur, et une fois au-dessus du produit à imprimer, l’encre est raclée sur l’écran, passe à travers la maille du tissu et vient se déposer sur le produit.
  4. Après 24h de séchage, on peut passer si besoin à la deuxième couleur.

1. Décomposition des fichiers

2. Créations des écrans de sérigraphie (photosensibilisation)

3. Impression des différentes couleurs

4. Séchage avant l’éventuelle couche suivante

Noir Noir + Jaune Noir + Jaune + Magenta Quadri

Les avantages

  • C’est la seule technique qui permet d’imprimer des encres spéciales, comme l’ardoisine, l’encre phosphorescente, l’encre fluorescente …
  • La sérigraphie autorise un fort dépôt d’encre qui garantit non seulement une couleur intense qui dure dans le temps, mais également une bonne opacité.
  • Les coûts sont très compétitifs sur de grandes séries.

Les inconvénients

  • Le temps de travail nécessaire pour la fabrication des écrans et le calage des machines génère des coûts qui sont amortis pour de grandes séries, mais peuvent revenir très cher sur des exemplaires uniques.

L’impression numérique grand format

L’impression numérique grand format est un procédé d’impression moderne, efficace et relativement nouveau. Cette imprimante a une résolution de 1080 DPI, ce qui permet d’imprimer en très grand format et avec une qualité exceptionnelle.

Comment ça marche ?

Si la machine est un peu plus complexe, le processus de réalisation reste le même qu’une imprimante de bureau !

Les avantages

  • On peut imprimer à l’unité comme en très grande série.
  • On peut imprimer tous les formats, du petit format à un très grand (2 mètres de largeur sur une longueur illimitée et jusqu’à 5 cm d’épaisseur maximum).
  • Tous les supports plats rigides sont imprimables.
  • L’encre est sèche dès la sortie de l’imprimante, les délais de production sont courts.

L’impression numérique latex

Dernière technologie d’impression mise au point par HP, cette technique d’impression propose une nouvelle encre plus respectueuse de l’environnement. Les encres ne sont composées que d’eau, de latex et de pigments. Fini les solvants !

Cette imprimante a une résolution de 1200 DPI, ce qui permet d’imprimer en très grand format et avec une qualité exceptionnelle.

Comment ça marche ?

Comme pour l’imprimante numérique grand format, le processus de réalisation reste le même qu’une imprimante de bureau !

Les avantages

  • On peut imprimer à l’unité comme en très grande série.
  • On peut imprimer tous les formats, du petit format à un très grand (2,6 mètres de largeur sur une longueur illimitée).
  • Tous les supports plats souples sont imprimables.
  • L’encre est sèche dès la sortie de l’imprimante, les délais de production sont courts.
  • Le produit fini est sans odeur (car l’encre est sans solvants).
  • Le produit fini est plus écologique.

Le marquage à chaud

Le marquage à chaud est une technique qui permet de chauffer le support selon un motif spécifique.

Comment ça marche ?

  1. On envoi le fichier à un fabriquant pour faire un poinçon à la forme du motif souhaité.
  2. On fixe le poinçon sur la partie haute de la machine, qui viendra chauffer le poinçon.
  3. On place le support à marquer sous le poinçon, qui va être appuyé fortement sur le support pour le marquer.
1. Poinçon 2. Préparation de la machine 3. Support marqué

La gravure mécanique

La gravure est réalisée sur la machine numérique par la technique du fraisage. Le fraisage est une technique de fabrication par coupe (enlèvement de matière), faisant tourner un outil à plusieurs arêtes (fraise) qui avance au-dessus de la pièce à usiner.
Ce procédé permet un rendement élevé et une grande précision. La coupe est propre et sans brûlure des chants.

La gravure laser

La gravure laser vient altérer la surface de la matière. Le laser émet une chaleur assez élevée pour pulvériser la matière, formant ainsi des cavités qui formeront l’image finale. C’est une méthode rapide, la matière étant enlevée à chaque impulsion du laser. La profondeur des marques et l’épaisseur du trait sont gérées par le nombre de passage du faisceau sur le matériau.

La gravure laser peut être utilisée sur presque tous les types de métal, plastique, bois, cuir, ou verre. C’est un procédé très précis et plus efficace que la gravure traditionnelle, car il y a beaucoup moins de risques d’endommager ou de déformer la matière.

sur bois sur plexi sur liège sur aluminium

E pour Encadrement

L’encadrement chez ADE, c’est tout ce qui vient finir le produit imprimé.

L’encadrement

L’encadrement, c’est bien sûr le cadre qui vient mettre en valeur et protéger votre support.

On coupe la longueur souhaitée pour le cadre et on assemble les divers éléments, ce qui nous permet de proposer des cadres sur mesure pour chacun des projets de nos clients.

Nous avons en stock plus de 300 références de baguettes différentes, mais nous pouvons également faire faire la baguette de votre choix par nos fournisseurs. Pour plus de détails concernant les différents types de baguette qui existent, consultez la pages Contraintes techniques.

La découpe numérique

La découpe numérique permet de réaliser de nombreuses finitions sur nos supports, allant de la gravure à la découpe, en passant par le perçage, le fraisage …

Les supports peuvent être multiples, souples (adhésifs, bâches, …) comme rigides (ardoise, bois, dibon, plexiglass …)

Comment ça marche ?

  1. Tout se fait sur un fichier graphique en 2D. On définit pour chaque étape un processus de découpe qui sera appliqué par la machine (fraisage, perçage, découpe …)
  2. On lance le programme en sélectionnant l’outil approprié (mèche, fraise …) selon le travail demandé

Les avantages

  • Un travail précis sur une grande variété de supports
  • Des productions à l’unité comme en très grande série
  • Un choix de format sur mesure, du petit au très (très) grand format (3 x 1,5 mètres maximum).

La découpe laser

La découpe laser est une technique de fabrication qui consiste à découper et graver de la matière grâce à un laser. Elle peut s’effectuer sur différents matériaux, tels que le plastique, le bois, l’aluminium, le carton…

Comment ça marche ?

  1. On définit , là aussi sur un fichier graphique en 2D, les lignes de découpe et/ou les zones de gravure.
  2. Le laser puissant et très précis se concentre sur une petite surface du matériau (0,15 à 0,25 mm en général). La focalisation du rayon laser sur la zone réduite permet d’élever la température de la matière jusqu’à la fusion ou vaporisation.

Les avantages

  • La découpe est ultra fine et donc les traits de découpe ultra précis, idéal sur des dessins fins ou pour assembler des pièces
  • La finition est propre et ne nécessite aucune manutention supplémentaire : les bords sont brillants sur le plexi, noircis sur le bois …
  • Le bonus écologique : la découpe au laser a une consommation en énergie inférieure aux autres techniques de découpe, et surtout ne laisse pas de déchet !

La mise en lumière

On appliquera différentes techniques de mise en lumière selon le rendu souhaité :

  • Par néon : l’éclairage est fixé derrière le support imprimé, dans un caisson.
  • Par led : l’éclairage est fixé sur la tranche du support (on choisit dans ce cas un support luminescent)

Le mouvement d’horloge

Nous intégrons nous même les mouvements d’horloges aux supports pour 2 raisons :

  • Il faut imprimer le support avant de pouvoir y intégrer le mouvement d’horloge.
  • Cela nous permet de proposer des horloges sur des supports les plus variés (toiles d’artistes, miroirs, plexiglass, médium MDF …)

La lamination

La lamination est un procédé qui permet de déposer un film adhésif sur des affiches, des pancartes, des panneaux, des adhésifs (…) pour les protéger.

Plusieurs types de lamination sont possibles :

  • La lamination recto : le film est collé sur une seule face du document.
  • La lamination recto/verso : le document est encapsulé dans du film pour le protéger de toutes agressions extérieures.
  • La lamination en contre-collage permet de coller le document à un support et de le laminer ensuite.

La fabrication sur mesure

A ADE, nous aimons les défis ! Pour nos clients, nous cherchons comment réaliser les projets les plus variés et les plus fous !

Vous avez un projet qui n’a encore jamais été réalisé ? Nous mettons tout en œuvre pour rechercher comment nous pouvons fabriquer ce que vous voulez. Alors à votre imagination !